Amiante sur les enrobés

REPÉRAGE AMIANTE ET HAP DANS LES ENROBÉSDSC00855

Les enrobés bitumineux contenant de l’amiante (inférieur à 2 % par rapport au liant) ont été mis en œuvre durant les années 1970 à 1990 sur de multiples ouvrages, en particulier ceux à fort trafic : autoroutes, péages d’autoroute, parkings, pistes d’aéroport, carrefours, routes pavées…

À l’occasion de travaux de réfection ou d’entretien de ces ouvrages, les revêtements routiers amiantés font l’objet d’opérations de retrait généralement par rabotage. Les opérations de rabotage libèrent également des quantités importantes de silice cristalline, pour laquelle les niveaux de poussières sont souvent supérieurs à la valeur limite d’exposition professionnelle.

◊ Le diagnostic des enrobés permet :

– de déterminer la présence ou l’absence d’amiante

– de vérifier le taux de concentration en HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques)

– de classifier les matériaux en tant que déchets dangereux ou inertes.

L’analyse est faite par un laboratoire accrédité par le COFRAC pour la réalisation de l’essai de la norme NF X 43 050 du programme COFRAC 144 Partie Identification de l’amiante dans les matériaux

◊ Qui est concerné par la réalisation d’un diagnostic Amiante et HAP d’enrobés ?

En tant que gestionnaire de réseaux, maître d’ouvrage de travaux routiers ou employeur, vous devez évaluer les risques et donc signaler la présence de produits dangereux dans les couches de chaussée devant être «remaniées ». (Code du travail L.4511 et L.4531 et suivants / Code de l’environnement R.541-8 à R541-10).
Vous êtes également responsables de la gestion des déchets produits (L.541-2 du Code de l’environnement).

HAP c’est quoi ? norme 15527. 

Les Hydrocarbure Aromatique Polycyclique (HAP) sont une série d’hydrocarbures dont les atomes de carbone sont disposés en anneaux fermés (benzénique) unis les uns aux autres sous forme de groupes (4 à 7 noyaux benzéniques). Ces composés sont générés par la combustion de matières fossiles (notamment par les moteurs diesels) sous forme gazeuse ou particulaire. Le plus étudié est le benzo(a)pyrène.

Le passage des hydrocarbures dans l’organisme humain s’effectue par inhalation, par ingestion, mais également par transfert au travers de la peau. Plusieurs études épidémiologiques en milieu professionnel ont montré que le Benzène et les HAP sont impliqués dans l’apparition de certaines formes de cancers chez l’homme.

◊ Les obligations ?

Les résultats du diagnostic doivent être communiqués aux entreprises amenées à travailler sur les enrobés.

En cas de présence d’amiante, l’employeur doit prendre des mesures de protections collectives et individuelles si des agents doivent intervenir sur les chantiers avec des couches amiantés (décret 2012-639 du 04 mai 2012 modifiant le Code du travail).

Les enrobés contenant de l’amiante, quelle que soit sa concentration, ou ceux contenant plus de 50 mg/kg de HAP sont considérés comme des déchets dangereux. Ils ne peuvent pas être réutilisés et doivent être éliminés dans des filières spécifiques.

◊ Le rôle d’Avicéa

Lors de son intervention sur site nous réalisons des carottage sur les enrobés qui seront analysés en laboratoire agréé. Les carottages sont effectués sur toute la profondeur de l’enrobé, ce qui permettra de relever les différentes couches d’enrobés et ainsi de faire des analyses sur les différentes couches.Le rapport mentionnera le résultat des analyses, le dossier est illustré de photos des carottes et d’un schéma qui précise les zones des enrobés amiantés. Il est possible à votre demande d’indiquer la référence GPS du carottage repérée sur le plan, ainsi que les différents raccords d’enrobés.

En absence d’amiante une recherche sur la présence de HAP est faite. Ainsi le traitement des déchets pourra être fait dans le respect de la réglementation.

http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2013/06/cir_37064.pdf

http://www.travailler-mieux.gouv.fr/IMG/pdf/Guide_identification_recyclage_enrobes_20_11_13.pdf

◊ Mode opératoire de carottageDSC00862

‐ la zone chantier  et la localisation des points de recherches est délimitée par le maître d’ouvrage.

‐ le technicien sécurise la zone il utilise les équipements de protection individuelle (EPI) adaptés

‐ réalisation du carottage.

‐ récupération de la carotte.

‐ rebouchage du trou.

‐ rinçage à l’eau de la carotte et de tout le matériel utilisé à chaque carottage.

‐ conditionnement de l’échantillon conformément aux prescriptions du laboratoire d’analyse extérieur à

l’entreprise. Le prélèvement sera introduit dans un sac plastique hermétiquement fermé qui sera lui‐

même introduit dans un sur-emballage (double ensachage).

‐ repli du chantier.

‐ enlèvement des EPI.

‐ élimination des EPI jetables en tant que déchets amiantés si  la présence est confirmée.

 

DPE neuf