Plomb (CREP)

Diagnostic pour la location

◊ Historique bâti ou matériaux

Le plomb sous forme de métal a été employé en raison de sa grande malléabilité, ductilité, de sa facilité d’extraction et de son bas point de fusion. On le retrouve dans les produits en métaux, les câbles, les tuyaux; mais également dans les peintures et les pesticides. Les peintures contenant du plomb sont interdites depuis 1949. La validité du diagnostic plomb dans les peintures (CREP) est de 6 ans pour la location.

En France, selon une étude menée en 2008-2009, des revêtements contenant du plomb, principalement des peintures, sont encore présents dans un quart des logements abritant au moins un enfant âgé de 6 mois à 6 ans. Les peintures au plomb sont présentes dans certains logements construits après 1949. Mais l’obligation de réalisation d’un “constat de risque d’exposition au plomb lors de la vente ou de la location d’un logement ne concerne logements construits avant
1949. La concentration moyenne en plomb des poussières prélevées au sol est 3 fois plus élevée danses logements construits jusqu’en 1993, date de l’interdiction de certaines peintures au plomb en France, que dans ceux construits après 1993. Certaines aires de jeu extérieures sont elles aussi contaminées par le plomb, à un niveau deux fois plus élevé dans les zones urbaines qu’en milieu rural.

◊ Qu’est ce que c’est ?

Le plomb est un métal mou et lourd, d’un gris bleuté. C’est un produit naturel de la désintégration de l’uranium.

C’est un métal qui a eu beaucoup d’application au fil des ans. Il est l’un des quatre métaux les plus nocifs pour la santé.

◊ A quoi cela sert ?

Le plomb, du fait de ses propriétés, est un matériau qui améliore la résistance des revêtements c’est pour cela qu’il est utilisé dans la fabrication de produits de consommation.

On retrouve du plomb :

  1. dans les peintures et les canalisations dans des bâtiments anciens (enlèvement, réfection…).
  2. dans la découpe ou sablage de structures métalliques recouvertes de peinture anticorrosion.
  3. dans les travaux de couverture (soudure au plomb, utilisation de feuilles de plomb…).

◊ Les risques

Le plomb peut pénétrer dans le corps humain lors de l’ingestion de nourriture (65%), d’eau (20%) ou par l’air (15%).

Lorsqu’il est ingéré ou respiré, le plomb (ou ses poussières) est donc une source d’intoxication aiguë ou chronique, professionnelle ou domestique appelé le saturnisme.

Le saturnisme est la première maladie professionnelle indemnisée en France.

◊ Conséquences sur les personnes

Le plomb est un toxique et l’intoxication au plomb est appelée saturnisme.

Le plomb exerce des effets toxiques sur de nombreuses fonctions biologiques.

Une intoxication importante et chronique (sur plusieurs années) au plomb peut entraîner :

  1. des troubles de la fertilité, en particulier une diminution de la production de spermatozoïdes
  2. des problèmes cardiovasculaires, en particulier une hypertension artérielle
  3. des problèmes rénaux
  4. une anémie
  5. des lésions nerveuses et cérébrales irréversibles

Les effets d’une intoxication au plomb d’un niveau plus commun en population générale portent essentiellement sur le système nerveux central. Les enfants dont le cerveau est en développement sont particulièrement vulnérables.

◊ Les effets sur l’environnement

Le plomb est présent naturellement dans l’environnement. Cependant, la plupart des concentrations en plomb que l’on trouve dans l’environnement sont le résultat des activités humaines. Une partie de ce plomb retombe sur terre lorsqu’il pleut. Le plomb peut se retrouver dans l’eau et les sols lors de la corrosion des tuyauteries en plomb des systèmes de transport d’eau et lors de l’usure des peintures au plomb. Le plomb ne peut être détruit, il peut seulement changer de forme.

Le plomb est un produit chimique particulièrement dangereux car il peut s’accumuler dans des organismes individuels, mais aussi dans la chaîne alimentaire tout entière.

Pour en savoir plus :
Téléchargez ici l’article sur le plomb du Dr Laurence Nicolle-Mir

Les liens recommandés :
Expertise Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale)

Page du ministère de la santé sur le saturnisme

 

◊ Que devez-vous faire ?

La loi du 29 juillet 1998 a mis en place une information pour les acquéreurs d’un logement construit avant 1949 (date qui interdit l’utilisation de peintures contenant du plomb).

En tant que propriétaire de biens ou syndic de copropriétaires :

En cas de vente ou lors de la réalisation de travaux d’un bien construit avant le 1er janvier 1949, vous êtes tenu de faire établir un diagnostic plomb par un professionnel agréé.

Pour les biens construits depuis le 1er janvier 1949, aucune obligation d’information n’est imposée au vendeur d’un bien à l’usage d’habitation.

En tant que bailleur :

Sur les biens construits avant 1949, à compter du 12 août 2008, pour la réalisation de nouveaux baux vous devrez présenter au locataire un diagnostic plomb (CREP).

En tant que copropriétaire d’un immeuble :

Sur les biens construits avant 1949, un diagnostic plomb doit être réalisé sur les parties communes avant le 12 août 2008.

◊ Comment se passe le diagnostic ?

◊ Le rôle d’Avicéa

Lors de son intervention chez vous, notre expert Avicéa a pour mission de repérer les revètements et les peintures qui contiennent du plomb pour établir un rapport sur la présence de plomb. Ce constat est réalisé avec une machine à fluorescence X qui mesure en profondeur la teneur en plomb de peintures anciennes.

La détection de canalisation en plomb est exclu de la réglementation et ne fait donc pas partie des conclusions du rapport.

Demander un devis pour un diagnostic